varone_histoire.jpg

Depuis sa fondation en 1900, la maison familiale Varone a suivi les grandes évolutions de la viti-viniculture suisse et valaisanne.

A cette époque, elle fut la première à décliner ses vins en petits contenants et à distinguer les qualités bouteilles des vins ouverts, plus courants. Ceci permit d’assurer le développement commercial des vins Varone dans la gastronomie et auprès de la clientèle privée en Suisse et à l’étranger.

Dès les années 1920, Frédéric Varone, le fondateur, anticipe les tendances du marché en créant des marques fortes comme le Fendant Soleil du Valais et la Dôle Valéria.

Depuis sa fondation, la maison Varone travaille sur ses valeurs. Dans les années 2000, elle arrête ainsi une stratégie de proximité avec le consommateur final qui met en avant une approche originale : la dégustation polysensorielle. En découlent des vins extrêmement précis, sans concession, qui seront proposés lors des dégustations où tous les sens sont mis en éveil. Une autre manière de voir, sentir, toucher, goûter le vin ...

La dégustation d’un vin sollicite tous les sens et fait appel à notre mémoire. Elle nous invite à aller rechercher des odeurs, des goûts, ou même des sensations dans nos souvenirs les plus lointains pour mettre des mots sur nos perceptions.

Dès 1992, la maison Varone s’est associée à Bonvin 1858 Les Domaines pour créer Les Celliers de Sion avec comme objectif de développer des synergies, de rationaliser certaines activités.

Aujourd’hui, Philippe Varone, Président de la Ville de Sion, s’est résolu à déléguer la gestion de son entreprise aux Celliers de Sion dirigés par David Héritier. Dans ce cadre, les deux partenaires intensifient leur collaboration en initiant une force de vente commune et en créant le premier Oenoparc de Suisse au pied du spectaculaire vignoble en terrasses. Les Celliers de Sion se profilent comme un lieu de rencontre privilégié entre consommateurs et artisans de la vigne et du vin que sont les maisons Bonvin et Varone.

Le gage d’un avenir serein pour la famille Varone !