A la rencontre des amis du vin

Voilà 25 ans les maisons sédunoises Bonvin et Varone initiaient une fructueuse collaboration au sein des Celliers de Sion. « Un partenariat révolutionnaire » titra le Nouvelliste de l’époque. La famille Varone avait vendu ses caves historiques de la Place du Midi. Elle avait accepté la proposition de venir s’établir sous le même toit que Charles Bonvin à Grand Champsec.

Durant l’année 1992, les travaux d’agrandissement des Celliers de Sion furent menés bon train de manière à pouvoir encaver fin septembre les vendanges des deux partenaires.
C’était le début de ma carrière professionnelle chez Charles Bonvin. Ce fut ma première expérience de construction. Nous souhaitions disposer d’un outil de production performant, susceptible de valoriser au mieux l’excellent travail réalisé dans les vignes. Nous avions l’opportunité de quitter nos caves vétustes pour réaliser une cave moderne, en dehors de la ville, à proximité de la sortie d’autoroute. Finis les borsari de béton, nous allions disposer de cuves inox avec gestion automatisée des températures de fermentation et de toute la technique disponible …
Le projet fut magnifiquement réfléchi : réception des vendanges au nord, cave de vinification, salle de mise en bouteilles, frigo de stockage, quai de chargement couvert, garage… un flux logique extrêmement fonctionnel. Ce fut une réussite. Mais qu’en était-il des clients ? Nous les avions un peu oubliés. Nous étions des producteurs. Les lieux d’accueil et de vente, la salle de dégustation n’avaient été réalisés que quelques années plus tard, en adaptant des espaces pas conçus pour cela.

Aujourd’hui, 25 ans plus tard, j’ai la chance de participer à la construction des nouveaux Celliers de Sion :
un magnifique projet architectural, une localisation au pied de nos vignes de Brûlefer et du Clos du Château, un environnement de rêve avec vue spectaculaire sur l’héroïque vignoble en terrasses, avec ses murs en pierres sèches.
Le lien avec nos domaines est direct en levant les yeux ou pour les plus sportifs à pied ou en vélo. Les espaces intérieurs sont dédiés à la rencontre. Un parcours de visite permet au visiteur d’en apprendre plus sur le vin, tout en passant un très agréable moment.
En 25 ans, le monde du vin a énormément changé. Le visiteur est aujourd’hui au centre toute la démarche. Il s’agit de lui faire vivre un moment inoubliable, une expérience unique, de lui faire partager notre passion.
Bienvenue à tous aux nouveaux Celliers de Sion. Nous nous réjouissons de vous y accueillir à la fin de l’automne, à la route d’Italie. Comme un petit air de vacances.

André Darbellay,
Directeur de Charles Bonvin
Président des Celliers de Sion