Une brillante idée architecturale

D’abord ce furent les Celliers de Champsec avec leurs quelques 1000 m2 d’une photo panoramique du magnifique domaine de Clavoz.Une fraction de seconde suffisait, sur la transversale d’Hérens, pour comprendre le message « de la vigne à la bouteille ». Il s’agissait donc d’une cave, d’éleveurs de vin…

Et puis, dès 2010, vinrent les Celliers de Sion. Sous Clavoz précisément. Cette fois le domaine ne serait plus virtuel mais bien réel et offert aux yeux des visiteurs dans un grand geste d’embrassade et de communion.

Le nouveau bâtiment sera donc ouvert sur son panorama qui s’y reflètera à l’envi. Son habillage, en écailles d’inox, « de la cuve au vin », exprimera l’élevage moderne et les progrès de l’œnologie tout en dialoguant avec la modénature et les couleurs des murs en terrasses. Il sera finement biseauté et organique pour s’intégrer dans son environnement naturel dont il fixera la limite en se fermant sur la plaine. Il adorera le soleil tant pour son énergie que pour la chaleur de ses reflets qui se traduiront, jusqu’à l’intérieur, par la dégustation de fins nectars et de nos meilleurs produits. Il n’aura cependant jamais oublié ses origines agricoles qui lui ont procuré ce lieu prédestiné et permis de devenir ce nouvel écrin aux affectations plurielles.

Les Celliers de Sion ont bel et bien investi « leur monde » au service et pour le plus grand plaisir de leurs visiteurs.

Pascal Varone,

Architecte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *